Finale nationale Miss Côte d’Ivoire 2012 : Djouka Hélène-Valérie, la plus belle de l’année

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

De près comme de loin, elle est belle, charmante et très intelligente ! Je comprends pourquoi le choix du jury n’a souffert d’aucune contestation au sein du public! ». C’est l’avis d’un confrère signant dans un journal people ivoirien, connu pour ses critiques pointues en matière d’art et de beauté.

C’était le samedi dernier, à l’hôtel Ivoire-Cocody, lors de la conférence de presse marquant le clou de la finale nationale de Miss Côte d’Ivoire 2012. La finale de la 17ème édition du concours de beauté Miss Côte d’Ivoire, a donc fini par dévoiler le trio gagnant qui illuminera la vie socio-culturelle et économique de la Côte d’Ivoire tout au long de l’année. Ainsi, le jury présidé par Mme Fofana Djénébou, dans son verdict, a décerné la précieuse couronne à Mlle Djouka Hélène- Valerie, brassard N°4. Elle a obtenu 244 points sur un total de 320. Soit une moyenne de 7,62/10. Sa première Dauphine, Ouattara Marie- Josée, Brassard N° 8, s’en est sortie avec 242 points. Soit une moyenne de 7,52/10. Bouclant le trio gagnant, Niamien Annick, brassard N° 17 a obtenu 230 points avec 7,18/10. Ce concours que le monde culturel classe dans le peloton de tête des événements majeurs contribuant au repositionnement de la Côte d’Ivoire sur l’échiquier international, le Comité Miss Côte d’Ivoire (Comici) de Victor Yapobi et ses partenaires ont concocté une merveilleuse fête.

Au menu, un public sélect avec au premier rang, la marraine, Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire. Le superbe décor réalisé des mains de maître, par Tailly Dahonohin, agrémenté de jeux de lumières et écrans “led” , ajoutés aux belles tenues des candidates, le tout donnait un décor splendide qui a permis au public de ne pas bouder son plaisir. Perfectionniste à souhait quant à la recherche de l’excellence, l’épouse du Président de la République, dans son adresse précédant le concours, a bien voulu faire trois recommandations basées sur un triptyque qui lui tient à c?ur: « Etre le modèle de la femme ivoirienne qui incarne la femme gracieuse, active et rassembleuse; mettre sa notoriété et sa beauté au service des causes nobles et être à l’écoute des plus faibles et des plus vulnérables ».

Ces conseils qui s’adressent également à toutes les jeunes filles de Côte d’Ivoire ‘‘afin qu’elles se distinguent positivement dans leurs domaines d’actions respectifs’’, doivent, selon Dominique Ouattara, amener les femmes de demain qu’elles sont, à faire en sorte que ‘‘la beauté physique, la beauté intellectuelle et la beauté du c?ur soient le ferment de la concorde et de la paix retrouvée dans notre pays’’. La fin des allocutions a alors marqué le début du concours qui a démarré sur des chapeaux de roue avec une fresque des 24 candidates. Elles ont parcouru le terroir ivoirien au pas de danses tels que “l’Adjos”, “Lékiné”, “Yatchana”… Lorsque l’on se retrouve au premier passage noté, en maillots de bain, les cris et applaudissements qui accompagnaient dans les loges, Mlles Djouka, Ouattara et Niamien, présageaient déjà du trio de tête. Suivra l’instant du “Titanic”, moment de tri pendant lequel le jury retire quatorze impétrantes pour ne laisser que dix en course pour la couronne.

Par la suite, les candidates seront soumises au ” speech” pendant lequel les jurés et le public jaugent les capacités intellectuelles et la possibilité des filles à tenir en haleine un public à travers le maniement de la langue de Molière. Pour cet exercice, le Comici qui veut permettre à la future reine de la beauté de tenir un rôle social en adéquation avec les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), a choisi le thème de l’Environnement.
Quand arrive le moment de l’ultime passage, en tenue olympique, l’étudiante de 2ème année de Droit, bat le record à l’applaudimètre. En phase avec le public, même si le ‘‘choix était serré’’, le jury a fini par désigner Mlle Djouka Hélène- Valérie, Miss Côte d’Ivoire 2012. Pour parvenir à cette finale, le Comici et ses partenaires ont parcouru 12 régions de la Côte d’Ivoire.

Pour Jean- Antoine Doudou

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »