Maurice Kouakou Bandama signe une convention à Paris pour la restauration de la ville de Grand-Bassam

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Le Ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandama, a participé à la signature d’une convention avec l’Association Internationale des Maires francophones (AIMF). Cette signature a réuni au siège de l’AIMF en France, outre le ministre, l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire auprès de l’UNESCO, Denise HOUPHOUËT-BOIGNY, le Maire de la ville de Grand–Bassam, Martin Ackah Anokoï et le Secrétaire Permanent de l’AIMF, Pierre Baillet.

La convention entre l’Etat de Côte d’Ivoire et l’AIMF a pour but de soutenir la ville de Grand Bassam, ville balnéaire situé près d’Abidjan, la capitale ivoirienne et d’appuyer sa candidature en vue de son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La délibération se déroule en ce moment à Saint Petersbourg en Russie jusqu’au 6 juillet et ce sera en présence du ministre Maurice Kouakou Bandama accompagné d’une forte délégation pour cette ultime assemblée sensée déterminer les élus à ce label.

Pour la Ville de Grand–Bassam, cette inscription, permettra la restauration du patrimoine architectural hérité de la colonisation.

Pour le ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie, cette initiative aura pour avantage de labelliser la destination Côte d’Ivoire et de créer des emplois grâce aux travaux de restauration et au tourisme.

Maurice Kouakou Bandama a ensuite participé un débat organisé par le Service Culturel de l’Ambassade de Côte d’Ivoire en France à l’espace Africasa, pour expliquer les enjeux et les perspectives de la récente acquisition faite par la Côte d’Ivoire d’un Atelier-Résidence à la Cité Internationale de Paris.

RTI

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »