Phillip Carter III (Ambassadeur américain): “Les relations entre les présidents Ouattara et Obama sont excellentes’’

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

« Les points de vue des présidents Obama et Ouattara convergent et leurs relations sont excellentes », a estimé l’ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Phillip Carter III, à la sortie hier d’une audience avec le président de la République Alassane Ouattara, au Palais de la présidence, au Plateau. Avant d’ajouter que «les relations entre la Côte d’Ivoire et les Usa sont fantastiques ».

Ces déclarations du diplomate américain viennent mettre fin aux rumeurs selon lesquelles le président Ouattara et son homologue des USA seraient en froid. A en croire le chef de la mission américaine en Côte d’Ivoire, les échanges ont porté sur le processus démocratique, les droits de l’Homme…

L’ambassadeur américain a saisi l’occasion pour évoquer la crise malienne. Puisque le président Ouattara est par ailleurs président de la Cedeao. Ensuite, SEM. Carter III a saisi l’occasion pour féliciter la Côte d’Ivoire pour l’atteinte de l’initiative PPTE. « C’est un effort très impressionnant », s’est réjoui l’ambassadeur américain.

Après cette audience, le chef de l’Etat s’est entretenu avec le président de la Commission de l’Uemoa, Cheick Hadjibou Soumaré. « Nous sommes venu voir le président pour lui rendre compte du déroulement de nos travaux (table ronde des bailleurs de fonds de l’Uemoa, dont les travaux se sont ouverts hier à l’hôtel Ivoire ; Ndlr). «Nous venons pour présenter notre programme économique régional à la communauté des bailleurs de fonds. C’est pourquoi, nous avons tenu à faire cette conférence ici (Abidjan, Ndlr) », a-t-il souligné, s’adressant à la presse. A travers la tenue de cette conférence à Abidjan, l’Uemoa manifeste sa solidarité à la Côte d’Ivoire. «Pour la 1ère phase du projet PER, nous avons eu des résultats mitigés. Parce qu’en ce qui concerne la levée de fonds, nous avons eu un peu plus de 50%. Nous étions tous insatisfaits (…), mais plusieurs situations expliquent ces résultats mitigés. Mais, lorsque nous avons présenté hier (Le lundi 2 juillet, Ndlr) le document que nous avons préparé solidairement, le gouvernement de la Bceao, le président de la Boad et nous-mêmes, la communauté des bailleurs de fonds avons reconnu que c’est un document de bonne facture », s’est-il félicité. Dans la soirée, le président Ouattara s’est entretenu avec le président de la Banque Ouest-africaine de développement (Boad), Christian Adovelande et le Gouverneur de la Banque centrale de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), Koné Tiémoko.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »