Bitumage axe Bouna-frontière Burkina : Une mission sur place pour l’évaluation

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Bouna, 06 juil (AIP) – Une délégation, composée des représentants ministères des Infrastructures économiques et du Plan et du développement ainsi que ceux de l’AGEROUTE, s’est rendue jeudi à Bouna, pour l’évaluation du projet de bitumage de la voie Bouna-Doropo jusqu’à la frontière du Burkina, au lendemain de la table ronde des bailleurs de fonds pour le bouclage financier du projet.

La mission a pour objectif, selon le chargé des études au ministère des Infrastructures économiques, Diomandé Lancina, de faire l’état des lieux de cette voie, longue de 91 km, en vue de son financement, aménagement et bitumage.

Les techniciens des ministères des Infrastructures économiques et du Plan et du développement et de l’AGEROUTE ont donc parcouru 60 des 91 km pour apprécier l’état de dégradation très avancé de l’axe et des difficultés auxquelles les usagers font face en l’empruntant.

Le directeur régional des Infrastructures économiques, Aka Eugène, et les autres membres de la délégation ont relevé, au terme de la visite guidée, la nécessité du bitumage de cet axe qui, selon eux, va permettre de faciliter les échanges commerciaux internationaux entre la Côte d’Ivoire et les pays comme le Burkina Faso et le Niger.

Il va faciliter l’écoulement des produits agricoles et le désenclavement du département de Doropo pour le bien-être de la population, ont-ils ajouté.

Pour le roi du Bouna, Djarakoroni II, ce projet revêt d’une importance capitale pour la population de la région du Boukani. C’est pourquoi, tout en remerciant les membres de la délégation, venus lui rendre visite, il a imploré les ancêtres afin que le projet voie le jour dans un bref délai.

Quatre bailleurs de fonds, la BOAD, la BADEA, le Fonds koweitien et le Fonds saoudien, dont les représentants n’ont pas pu faire le déplacement pour des problèmes logistiques, sont chargés, selon Diomandé lancina, du financement du projet, estimé à quelque 40 milliards de FCFA.

AIP

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »