Relations Chine-Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara veut aller plus loin

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Le président ivoirien Alassane Ouattara a appelé jeudi à Abidjan au renforcement de la coopération entre les pays africains et la Chine, insistant sur “l’excellence des relations” entre les deux parties.
“Je me réjouis de cette intense coopération et j’encourage tous les pays africains à renforcer la coopération avec la Chine”, a déclaré Alassane Ouattara dans une interview exclusive à Xinhua, en prélude à la 5ème conférence ministérielle du Forum de coopération Chine-Afrique prévue les 19 et 20 juillet à Beijing.
Le président ivoirien quitte Abidjan vendredi pour Addis-Abeba où il participera au sommet de l’UA avant de gagner Beijing mardi.
Pour le président ivoirien, le Forum de Beijing est une “belle opportunité de faire le point” de la coopération sino-africaine même s’il voit “une excellente relation au niveau continental avec la Chine, entre les Africains et le peuple chinois”.
M. Ouattara se réjouit de ce que “l’importance de la Chine se fait de plus en plus sentir en Afrique”.
Il en veut pour preuve le siège de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba entièrement financé et construit par la Chine et la présence de hauts responsables chinois aux sommets de l’UA.
Alassane Ouattara estime que le développent de la Chine constitue une grande opportunité pour l’Afrique.

“Le fort taux de croissance actuel ne me surprend pas parce que le gouvernement chinois a mené la bonne politique économique et monétaire”, explique-t-il insistant sur la place de la Chine en tant que deuxième puissance mondiale.
“C’est un pays qui aide la communauté internationale dans sa prise de position, dans ses financements et pour l’Afrique c’est une grande opportunité”, soutient M. Ouattara.
“Nous avons besoin de beaucoup d’investissements aussi bien publics que privés et c’est à nous Africains de profiter de cette nouvelle situation de la Chine”, conseille-t-il.
Sur la coopération bilatérale avec la Chine, Alassane Ouattara estime que le “bilan est positif”.
La Côte d’Ivoire a établi des relations diplomatiques avec la Chine en 1983.
“Cette coopération nous a été bénéfique, le bilan est positif”, assure M. Ouattara qui indique que “les choses se sont accélérées” depuis la fin de la crise postélectorale avec les visites à Abidjan du vice-ministre et du ministre des Affaires étrangères de Chine.
Ces visites ont permis la signature de cinq accords de coopération et d’assistance technique et financière de plus de 10 milliards de franc CFA.
Le président Ouattara apprécie ce soutien financier mais veut “aller encore plus de l’avant” avec la Chine.
Il invite les entreprises chinoises à investir dans son pays, en pleine reconstruction après les affrontements meurtriers postélectoraux de 2010 et 2011.
“Je lance un appel aux opérateurs économiques chinois de venir investir en Côte d’Ivoire”, a dit Alassane Ouattara.
Selon M. Ouattara, la Côte d’Ivoire est parmi “les meilleurs” en ce qui concerne les indicateurs macroéconomiques.
“Nous avons un taux de croissance qui avoisine 8%, le ration dette/produit national d’à peu près 20%, une inflation très faible de 2%, un secteur privé très dynamique et surtout une population hospitalière”, a-t-il énuméré.
“Ces atouts font que les grandes entreprises chinoises peuvent trouver à investir en Côte d’Ivoire et ce serait une très bonne chose pour l’économie ivoirienne”, a ajouté Alassane Ouattara.
“Nous souhaitons maintenant que la Chine, le gouvernement et le secteur privé aillent plus loin” avec le financement des infrastructures telles que les barrages hydro-électriques, les chemins de fer, indique Alassane Ouattara qui n’oublie pas l’assistance technique et la formation des cadres dans le domaine civil mais aussi militaire.
“La Côte d’Ivoire est un jeune pays, la Chine a une avance technologique considérable et nous souhaitons renforcer nos liens”, a conclu Alassane Ouattara.

Le Patriote

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »