L’AIP se met à l’heure du boom technologique par les TIC

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Abidjan, 20 juil (AIP)- L’Agence ivoirienne de presse (AIP) lance officiellement, le 23 juillet, à son siège, sis à l’avenue Chardy, au Plateau (Abidjan), sa nouvelle identité visuelle numérique, accessible sur le site webwww.aip.ci , a fait savoir, ce vendredi, sa directrice, Mme Barry-Sana Oumou, indiquant que ce nouvel outil entend contribuer au repositionnement stratégique du fil AIP dans le système national de circulation des nouvelles en Côte d’Ivoire.

Le lancement officiel du nouveau site web de l’AIP est placé sous le parrainage du ministre ivoirien de La Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Bruno Nabagné Koné, et sous la présidence effective du ministre de la Communication, Souléïmmane Coty Diakité, annonce-t-on. Lors d’une rencontre avec le personnel de cet établissement public national (EPN), elle a indiqué la nécessité d’un basculement numérique pour permettre à l’agence étatiqu, de développer un nouveau positionnement, capable d’outiller qualitativement les consommateurs de l’information.

Livrant un avant-goût de ce que réserve le nouveau design du site de l’AIP, Mme Barry-Sana a fait savoir que ce nouvel instrument fait introduire de nouvelles rubriques, notamment le portrait, l’analyse et la vidéo. Ces innovations, a-t-elle souligné, participent de la volonté du premier média de service public ou d’Etat de se repositionner dans le paysage médiatique national, et de promouvoir le professionnalisme et la crédibilité de sa production.

Sa production est d’office destinée à tous usagers, publics ou privés, les pouvoirs publics, le secteur privé, comme les personnes privées, désireuses d’accéder à l’”information labellisée”, de qualité. Premier organe officiel de la Côte d’Ivoire, fondé par la loi 61-200 du 02 juin 1961 par le gouvernement, l’Agence ivoirienne de presse(AIP) a, à ses débuts jusqu’à fin années 90, assuré de jure et de fait le monopole de la distribution des nouvelles en Côte d’Ivoire.

A l’instar d’autres Etats disposant d’une agence de presse ayant les mêmes missions, l’AIP a pour mission de rechercher, collecter, traiter et diffuser des nouvelles, contre paiement auprès d’abonnés ou clients, un service d’information régulier. Elle dispose, à cet effet, d’un réseau de 14 bureaux régionaux, animés par des journalistes professionnels, et de plus de 50 correspondants de presse pigistes assurant la recherche et la collecte des nouvelles sur le territoire national. Ces nouvelles, ainsi collectées, sont acheminées au desk central à Abidjan, qui les traitent et les diffuse, après les avoir soumises aux soins techniques et déontologiques exigés. L’AIP est le média ivoirien dont l’ensemble des rédacteurs est éligible à la carte d’identité professionnelle(CIPJ), mise en vigueur par le gouvernement ivoirien.

L’AIP, dans le cadre d’une offensive marketing tous azimuts, a conclu des conventions avec des agences africaines, notamment l’Agence malienne de presse(AMAP), Africâble, une télévision privée, l’agence d’information du Burkin(AIB), l’Agence sénégalaise de presse(APS), ainsi que des privés, notamment APA-News, une agence panafricaine, basée à Dakar, au Sénégal. D’autres conventions sont en vue avec l’agence Maghreb de presse(AMAP) du Maroc.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »