L’Ivoirien René-Philippe Kouassi, le tir à l’arc pour planche de salut

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Premier archer ivoirien à participer aux Jeux olympiques, René-Philippe Kouassi dispute ce mercredi les 32es de finale de l’épreuve individuelle de tir à l’arc. Une progression fulgurante pour le récent champion d’Afrique de la discipline.
L’archer ivoirien est le seul à représenter la Côte d’Ivoire dans les compétitions internationales de tir à l’arc. Et pour la première fois, ce pays d’Afrique de l’Ouest participe à cette discipline aux Jeux olympiques.

Ce mercredi 1er août lors des 32es de finale, René-Philippe Kouassi devra prendre le meilleur sur le Français Gaël Prévost, classé sixième avec un total de 679 points, pour espérer toucher du doigt son rêve : décrocher une médaille aux Jeux pour la Côte d’Ivoire.

Kouassi veut transmettre sa passion

Cela fait plus de 20 ans que l’Ivoirien a quitté sa terre d’origine. Né à Adzopé, à une centaine de kilomètres au nord d’Abidjan, d’une mère française et d’un père ivoirien, René-Philippe Kouassi a 12 ans quand il débarque dans la petite commune de Montreuil-Juigné près d’Angers, dans l’ouest de la France, après le divorce de ses parents.

C’est finalement un coup du sort qui changea, du jour au lendemain, sa trajectoire. Il y a quatre ans, victime d’un grave accident de la route alors qu’il se rendait à Châteauroux (centre), son médecin lui conseille le tir à l’arc pour sa rééducation. Profitant du repos forcé, René-Philippe Kouassi s’offre alors une licence au club local et se prend au jeu.

Des moyens financiers limités

En l’espace de six mois, sa progression est fulgurante et ses sacrifices nombreux. Pendant quelques mois, il met ainsi entre parenthèses sa vie professionnelle. Ne pouvant prétendre à une bourse, il consacre tout son budget à sa passion. Il faut dire que le tir à l’arc ne bénéficie pas des mêmes moyens accordés au football. Ainsi l’équipement professionnel de base pour un archer coûte au minimum 2 500 euros (1 640 000 francs CFA) !

Mais malgré son peu d’expérience, un soutien matériel et un encadrement aléatoires, l’archer frappe fort dès ses premiers tournois. Pour son baptême du feu lors des 9es championnats d’Afrique organisés à Rabat, au Maroc, au mois de mars dernier, il crée la surprise en décrochant la médaille d’or en compétition individuelle homme. Un titre qui lui permet de se qualifier pour ces Jeux olympiques de Londres 2012.

Justement, vendredi 27 juillet, lors de la première épreuve de tir de classement, l’Ivoirien termine à la 59e place (sur 64 concurrents), réalisant un score de 638 au terme des 12 volées de six flèches (72).

Considéré comme un sport de riches en Côte d’Ivoire, le tir à l’arc n’en est à qu’à ses balbutiements. Mais grâce à ses performances, René-Philippe Kouassi espère faire changer les mentalités. L’archer âgé de 33 ans se voit même retourner sur la terre de son père pour développer la discipline et ouvrir un camp d’entraînement d’ici quelques années.

France24

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »