Jeunesse et emploi / Frais d’inscription à l’Université: Le Ministre Lobognon rassure les étudiants

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse et du Service Civique Alain Lobognon dans le cadre de sa politique de proximité et d’échanges avec la jeunesse, a entrepris une tournée d’information dans le district d’Abidjan depuis le mardi 31 juillet 2012. Première étape de sa mission, Bingerville où le premier responsable à charge de la jeunesse a énuméré toutes les questions relatives à l’emploi et surtout l’éducation avec en ligne de mire les nouveaux frais d’inscription à l’université, sujet qui suscite des réactions ces derniers temps.
C’est une salle de la mairie comble qui a accueilli le Ministre Lobognon et sa délégation composée des responsables de la vie associative.
Le maire représenté par son premier adjoint, Benjamin Akosso Koutouan, a ouvert les portes à ses hôtes par un bref discours : «… je voudrais au nom de Monsieur le maire, vous souhaiter la bienvenue. Avec les jeunes, l’on ne fait pas de longs discours comme vous l’avez signifié. Ils sont là vos jeunes ! Vous commencez votre tournée par Bingerville ; Soyez sûr que cette tournée a réussi parce que Bingerville ne sort que de bonnes choses ! » Terminant ses propos, l’adjoint au maire ajouta en ces termes : « Vous apportez la route des solutions. Pourvu que ces solutions soient des éléments d’information et qu’eux aussi, puissent les acquérir et regagner la Côte d’Ivoire dans son développement. »
Prenant la parole, le Ministre a signifié au premier adjoint au maire sa gratitude : « je voudrais transmettre à toute la municipalité nos remerciements pour nous avoir ouvert les portes de la commune de Bingerville. » S’adressant aux jeunes venus nombreux, il leur a présenté ses excuses pour « les 11 minutes de retard accusés.»
Profitant de l’occasion, il a déploré la situation alarmante des étudiants qui « depuis plusieurs années subissent des années universitaires saccadées… ». Pour le Ministre Lobognon, la jeunesse ivoirienne doit adopter une attitude nouvelle, celle de la citoyenneté active, participative par « opposition à la citoyenneté passive, assistée qui voudrait que les jeunes attendent toujours que l’on fasse tout pour eux. » Il a donc exhorté l’ensemble des jeunes à devenir « ceux-là sur qui les gouvernants comptent pour faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020. »
Laissant la parole à l’auditoire, le Ministre Lobognon l’a encouragé à lui signifier sans réserve aucune, toutes ses préoccupations.
Les principales inquiétudes assorties lors des échanges entre le Ministre et la jeunesse , relatives aux questions de financements de projets, de la mise en marche de la carte jeune, du conseil national de la jeunesse et surtout des nouveaux frais d’inscription à l’Université ont été entièrement débattues au cours de la rencontre.
S’agissant du financement des projets, le Ministre a encouragé la jeunesse à se regrouper afin de travailler ensemble sur des projets communs. Projets qui selon lui, pourront être financés avec l’appui du Fonds National de la Solidarité(FNS).
L’opération ‘’carte jeune’’ aux dires du Ministre, connaîtra bientôt sa phase de mise en circulation sur toute l’étendue du territoire national. Mais avant cette étape, a-t-il fait remarquer, certains détails seraient en cours de finition : « Nous sommes en train de goupiller tous les éléments pour éviter qu’un seul refus bloque tout le processus. »
Les nombreux avantages s’offrant aux utilisateurs selon le Ministre seraient énormes : « un droit à une réduction sur les produits dans les supermarchés ; Certaines grandes écoles en collaboration appliqueront une réduction des frais scolaires aux détenteurs de la carte. » La santé n’est également pas épargnée. En effet, selon le Ministre Lobognon, « les cliniques ou centres hospitaliers sont également concernés par le projet. » Il en est de même pour les opérations bancaires qui s’effectueront grâce à cette carte : « c’est un moyen d’achat qui permettra de transférer de l’argent à partir du téléphone portable. » Mais, ne pourront bénéficier que les jeunes dont l’âge varie de « 16 à 35 ans ».A-t-il rappelé.
Le Ministre jetant un regard sur le Conseil National de la Jeunesse(CNJ) a fait remarquer qu’il se formera « au retour des vacances scolaires. Il sera votre super chambre consulaire.» L’élection du président obéit à des critères : « Le président est élu pour un mandat de trois(3) ans maximum non renouvelables. » Et d’ajouter : « Ce sera aux jeunes de mettre en place leur CNJ. »
L’épineuse question des frais d’inscription dans les universités publiques a été surtout le point focal : En effet, le Ministre s’adressant aux étudiants, s’est voulu conciliant sur le sujet tout en éclairant la lanterne de son auditoire sur la nécessité de voir des ivoiriens bien formés et acquis à la cause de l’employabilité : « Il y’a eu une réforme du système académique. Le nouveau système permettra de recadrer le système scolaire. Il y’a un problème d’inadéquation entre le système et l’emploi. On a hérité d’une université qui n’existait que de nom. Les diplômés n’ont aucune expérience. Mais aujourd’hui, l’on passe du système ancien qui date de 1960 au système LMD (licence, master et doctorat). Des mesures d’accompagnement sont prévues à cet effet. »La décision d’augmentation des frais selon lui, relève d’un décret datant du mois d’août 1996 institué par les conseils d’universités.
Pour le Ministre, il est temps pour les étudiants ivoiriens de se prendre en charge. Et en la matière, des propositions concrètes du Gouvernement permettront aux étudiants de s’assumer plutôt que de recourir à l’aide des parents déjà épuisés par les nombreuses années de crise : « Sortons de la carrière universitaire pour devenir des responsables ! Les études à l’université, on n’arrête jamais de les apprendre .On les suspend et on continue après. Vos études, vous les ferez à crédit ! L’une des missions du Ministère est d’amener les jeunes à comprendre qu’ils sont responsables. Etudiants de Côte d’Ivoire, réveillez-vous ! Soyez des modèles. Pour un gouvernement comme celui du Président Ouattara, il n’y a pas de raison que les jeunes ne bénéficient pas de la politique sociale. Grâce au système LMD, les étudiants bénéficieront du tutorat. Et cela n’est pas fait contre les étudiants. C’est pour les étudiants ! Les études ont permis de démontrer qu’un étudiant qui contribue à ses études, a des chances de réussir. Rassurez-vous ! Pour le nouveau système, il y’aura des incubateurs où les étudiants feront des expériences, apprendront sur place à l’université .Il s’agira de former des étudiants capables d’innover par la transformation des produits en valeurs ajoutées : un transfert de technologies à l’horizon 2020.L’université va renaître. Que cela ne soit pas un sujet à polémique .Serrons nous les coudes ! Soyez des modèles. Copiez ceux qui ont réussi. »
C’est par des notes d’espoir que le Ministre a pris congé de ses hôtes.
La tournée dans le district d’Abidjan comprend treize(13) communes et localités. La dernière étape étant prévue le jeudi 09 août dans la commune du Plateau.

CELLCOMM/MPJSC.

Ministères

Abidjan.net

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »