Téléphonie mobile : 65% des abonnés ivoiriens déja identifiés

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Abidjan - Près de 65% des abonnés mobiles ont été déjà identifiés à la faveur de l’opération d’identification des abonnés de téléphonie mobile lancée par le gouvernement ivoirien depuis le 212 décembre 2011, soit 11,41 millions d’abonnés sur un total de 17,9 millions d’abonnés que compte la Côte d’Ivoire.
Le ministère de la poste et des TIC dans le cadre des campagnes de sensibilisation qu’il initie, offre une plateforme commune aux opérateurs en vue de l’installation de stands d’identification sur des sites identifiés dans trois communes d’Abidjan allant du 17 au 22 septembre 2012.

Il s’agit de la commune du Plateau à la Cité Administrative du 17 au 21 septembre 2012. La commune de Yopougon, à l’espace Figayo du 19 au 22 septembre 2012 et la commune de Koumassi, à la place Inch’Allah du 19 au 22 septembre 2012.

Le ministre de la poste et des technologies de l’information et de la communication, Bruno Koné a effectué, jeudi, une visite du site du Plateau à la cité administrative au terme duquel il a exprimé sa satisfaction pour la participation massive des abonnés à cette opération.

Il a souligné qu’il fallait pour l’Etat prendre des mesures pour protéger le consommateur à travers une ordonnance qui a force de loi.

Le ministre a une fois encore rappelé que tous les abonnés qui ne seront pas identifié avant le 31 décembre 2012 seront retirés.

Le président du comité de suivi de l’opération d’identification des abonnés de télécommunication, Dr Séverin N’Datien Guibessongui a fait savoir que cette opération vise assurer en plus de la sécurité des consommateurs mais également assurer la sécurité des services de communication électronique.

Il a indiqué cette plateforme s’inscrit dans le cadre des actions de proximité menées par le comité de suivi et vise à rapprocher les opérateurs des consommateurs.

Le président du comité de suivi a toutefois reconnu que des difficultés subsistent notamment à certaines réticences. Il a dit espérer que les campagnes lancées absorbent les 35% restants avant la date butoire.

Cependant, a-t-il, annoncé les prochaines étapes après les abonnés de téléphonie sera le contrôle et le suivi des normes réglementaires au niveau des cybercafés qui obligent aux gérants des cybercafés de tenir un registre.

Les sites de Yopougon et de Koumassi ont été par ailleurs visités par la délégation du ministre de la poste et des tics.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »