les forces de sécurité outillées contre les violences sur les femmes

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

ABIDJAN - Des policiers et gendarmes ivoiriens ont été formés vendredi à Korhogo (nord) sur les violences basées sur le genre.

Selon les experts en protection des droits de la femme, il s’ agit de donner les rudiments aux forces de sécurité en vue les rendre efficaces dans la lutte contre ces formes de violence.

“Les mutilations génitales sont des violences récurrentes qui s’ opèrent sur les femmes dans plusieurs régions du pays telles que le nord”, a expliqué l’un des formateurs, Norbert Konan.

Pour M. Konan, il y a lieu de développer une plate-forme sociale de collaboration pour faire face aux cas de violence basée sur le genre.

“Avec le poids de la tradition, de nombreux cas de violences sur les femmes sont souvent réglés à l’amiable. Il importe d’ accentuer la sensibilisation pour que ces pratiques cessent”, a-t- il souligné.

Outre les mutilations génitales, la Côte d’Ivoire a enregistré ces dernières années plusieurs cas de viols de violences diverses sur les filles et les femmes, qui se sont accentués avec la crise militaro-politique et la crise post-électorale qui ont secoué le pays.

La prévention et la prise en charge juridique et judiciaire des violences sexuelles constituent une préoccupation pour les autorités ivoiriennes qui bénéficient de l’appui des organisations nationales et internationales..

A plusieurs occasions, des structures ont appelé à faire de la lutte contre l’impunité des auteurs d’actes de violences, une réalité en Côte d’Ivoire.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »